duminică, 1 aprilie 2012

Google translate


 Textul initial:

Le corpus documentaire qui est proposé fait référence aux cours particuliers de plus en plus répandus en France en essayant d'établir s'il y a un combat entre les cours privés et l'enseignement publique, à l'aide de quelques pistes réflexives.

D'une part, ces cours qui sont déjà des activités légalisés et même soutenues par l'Etat (50% de cette dépense est déductible des impôts), posent une pression supplementaire sur les parents. Si tout d'abord ils étaient l'apanage des catégories aisées, à présent ils gagnent du terrain au sein des classes moyennes au détriment des familles à condition modeste. Les chiffres montrent qu'au niveau des années 1990, presuqe un quart des élèves participait à ce type de cours. Ce phénomène engendrera une croissance de la compétition scolaire et donc une inégalité des chances.

D'autre part, ces cours proposent un autre type d'enseignement, plutôt complémentaire à l'enseignement publique. Ils offrent le savoir faire, élargisssent les sujets abordés à l'école et proposent des solutions adaptées à chaque individu.

En conséquence, ils séduissent par une conception différente et montrent les faibles performances du système publique.

Bref l'école doit reconnaître ses lacunes et les coriger, car elle doit offrir des chances égales. Ca peut se faire sans beaucoup changer les programmes scolaires mais en planifiant un temps et un lieu d'étude dédié aux élèves et organisé à l'aide d'un personel qualifié et impliqué dans ce désidérat.

ce am vrut eu sa spun:

Ansamblul de documente ce ne este propus (spre analiza) face referire la cursurile particulare, din ce in ce mai raspandite in Franta, incercans sa stabileasca daca este cu adevarat o lupta intre acestea si invatamantul public, cu ajutorul catorva idei la care putem reflecta.

Pe de-o parte, aceste cursuri care sunt deja activitati legalizate si chiar sustinute de stat (50% din cheltuieli fiind deductibilie din impozit) pun o presiune suplimentara asupra parintilor. Daca la inceput ele erau apanajul categoriilor instarite, in prezent ele castiga teren in sanul claselor medii, totul in detrimentul familiilor cu o conditie modesta. Cifrele arata ca la nivelul anilor 1990, aproape un sfert din elevi, participau la aceste cursuri. Acest fenomen va determina o crestere a competitiei scolare si deci o inegalitate de sanse.

Pe de alta parte aceste cursuri propun un tip de invatamant mai repede complementar celui public. Ele ofera abilitatile practice necesare, dezvolta subiectele abordate la scoala si propun solutii adaptate fiecarui individ.

In consecinta, ele seduc printr-un concept diferent si evidentiaza performanetele slabe ale sistemului public.

In final, scoala trebuie sa isi recunoasca lacunele si sa le corecteze, caci ea trebuie sa ofere sanse egale. Asta se poate face fara prea multe modificari ale programei scolare dar planificand un timp si un spatiu dedicat elevilor si organizat cu ajutorul unui personal calificat si dedicat acestui deziderat.

ce parere a avut Google Translate:

Niciun comentariu:

Trimiteți un comentariu